Zoé sans A ni B

Zoé sans A ni B
CREATION AU THEATRE GERARD PHILIPPE DE SAINT DENIS LE 4 MAI 1998
Texte Agathe Chouchan
Mise en scène Agathe Chouchan
Assistant à la mise en scène Franck Bourilhon
Collaboration artistique Laurent Laffargue
Avec Agathe Chouchan, Erwan Creignou, Sébastien Faure, Jean-Luc Muscat, Pauline Sales
Scénographie Caroline Mexme
Création son Marc Bretonnière
Création lumières Pascal Noel
Costumes Sandra Mbow
Régie générale Christophe Delpey
Coproduction Compagnie du Soleil Bleu, Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
Avec le soutien de l’Adami
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National
Zoé sans A ni B a bénéficié d’une bourse offerte par le Théâtre de Sartrouville en janvier 1996
« Il était une fois » souvent les histoires  commencent comme ça… Or, ce jour-là, Zoé est empêchée. A chaque fois qu’elle commence, une voix mécontente l’interrompt. Au troisième essai, elle disparaît. Arrive Elliot, en retard, il a rendez-vous avec Zoé, ils font équipe: il joue au tuba, elle raconte. A son grand étonnement, ce n’est pas Zoé qu’il retrouve mais un étrange Monsieur Time is Money, patron de l’usine ‘A fond, à fond les billets’. Il explique à Elliot que Zoé vient de s’engager à travailler chez lui; s’il veut la rejoindre il n’a qu’à signer un contrat… Il ne sait pas lire, il signe, de toute façon c’est pour rejoindre Zoé.. Qu’il croit !
Elle, en fait, est prisonnière de Mr Time is Money. Il ne faut plus qu’elle raconte : »Les histoires déchainent la chaîne, et les ouvriers trainent. » Soit elle accepte soit la grosse Ratatineuse (machine diabolique de Mr Time is Money) se chargera de l’en empêcher. Ell lui retirera de la tête, une à une, les lettres de l’alphabet…


Laissez un commentaire