Le songe d’une nuit d’été

Le songe d’une nuit d’été
CREATION AU CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL BORDEAUX-AQUITAINE LE 7 DECEMBRE 1999
Texte William Shakespeare
Traduction Jean-Michel Déprats
Mise en scène Laurent Laffargue
Avec Muriel Amat, Georges Bilbille, Éric Bougnon, Stéphane Comby, Jean-Paul Dias, Isabelle Girardet, Christophe Kourotchkine, Sébastien Laurier, Manuel Le Lièvre, Christian Loustau, Béatrice Rangeard-Alvarez, Marie Ravel, Isabelle Ronayette, Céline Sallette, Dominique Unternehr, Pascal Vannson
Assistant à la mise en scène Vincent Réjaud
Scénographie Philippe Casaban, Éric Charbeau
Création musicale Guillaume Dutrieux, Béatrice Rangeard-Alvarez, Thomas Rannou
Lumières Patrice Trottier
Son Yvon Tutein
Costumes Isabelle Naudon-Gruand, Hervé Poeydomenge
Maquillage Muriel Leriche
Conseiller chorégraphique Claude Magne
Maîtres d’escrime Christian Hénou, François Rostain, Patrice Camboni
Coproduction : Compagnie du Soleil Bleu, La Coursive-Scène Nationale de la Rochelle, Scène Nationale de Bayonne et du Sud Aquitain, Opéra de Bordeaux, Centre Dramatique National Bordeaux-Aquitaine, Le Moulin du Roc-Scène Nationale de Niort, Le Théâtre d’Angoulême-Scène Nationale, MC93 Bobigny
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.
Le songe d’une nuit d’été est la pièce la plus enchantée de Shaskespeare, où tout un peuple ensorceleur mêlé aux humains s’amuse en brouillant les apparences et la raison des hommes. C’est sa poésie équivoque, la vraisemblance de ce monde de génies et de fées, l’humour généré par les farces – où l’on retrouve Titania amoureuse d’un âne – qui nous charment.
Une ronde fantasque qui mord un peu sous le sourire : les dieux se jouent des hommes, les nobles s’amusent des humbles. La nuit de la Saint-Jean est symbolisée par des fleurs aux vertus magiques qui provoquant chez les hommes une inexplicable folie, une folie amoureuse, une folie du désir. Lysandre et Hermia fuient dans les bois pour pouvoir librement s’aimer. Démétrius, également amoureux d’Hermia, les poursuit, lui-même suivi par Héléna, qui l’aime et qu’il a délaissée.
Note d’intention
Revue de presse
Dates de tournée
Autres


Laissez un commentaire