Hervé Rigaud

Hervé Rigaud
Musicien, acteur, chanteur
Né le 17/02/1966.
Jusqu’en 1984 il envisage d’être professeur de mathématiques.
Les années d’Université à Poitiers (1984/1990) lui offrent la torride découverte de la vie nocturne, ainsi que la mise en pratique de slogans comme « Sex & drugs & rock’nroll » (Ian Dury) et des questionnements situationnistes tels «Quel écran me protège de moi-même ? » (Raoul Waneigem).
Comprenant que Charlelie Couture n’a pas tort quand il chante « ici le rock’n’roll, c’est perdu d’avance », il quitte Poitiers pour Bruxelles. Trois années (1990/1993) dans l’école de cinéma l’INSAS, section son. Il croise plein de gens tous rigolos et c’est super.
Bardé de son diplôme Belge il s’installe à Paris. Il travaille comme ingéneur du son pour le théâtre et le cinéma. La question de Waneigem étant toujours présente, il fonde Le Garage Rigaud en 1996 avec Muriel Cravatte Cinéaste-accordéoniste. Il fait des chansons et les joue, et les chante. En 1999 le premier album du Garage Rigaud « Eponyme » voit le jour. Beaucoup de concerts. Un deuxième album  du Garage Rigaud « La Concession » en  2004. Sur les chemins musicaux, il croise la route d’Arnaud Méthivier. Ils collaborent sur plusieurs projets (danse, théâtre, disque NANO -Label Bleu-électric -…) et forment le combo « ParadisZ ».
Ne trouvant pas de franches réponses à la question, il continue de chercher, revenant vers le théâtre par la musique. Le jeu le titille. Il pratique tout ça avec des gens qui ont fait nid en Aquitaine (Betty Heurtebise/Cie La petite fabrique, Sonia Millot et Vincent Nadal/Cie Les Lubies, Laurence de La Fuente/Cie Pension de Famille, Jean-Luc Terrade/Cie Les Marches de l’été, Laurent Laffargue/ Cie du Soleil Bleu) et en Bourgogne (Frédérique Cellé/ Cie Le Grand Jeté). Tout ces bons crus le mène en 2010.
La question persiste. Il monte le projet « Apnée » avec les complices du Garage Rigaud, Christophe Gratien (batterie – percussions – harmonica) et Hugo Cechosz (guitares). Il y découvre qu’il aime les oiseaux étant donné qu’il peut marcher, qu’il peut parler, qu’il peut nager comme un poisson mais, qu’il ne peut pas voler, alors, il aime les oiseaux.
Et tout ça est bien joyeux.


Un commentaire pour “Hervé Rigaud”

  1. [...] vais mourir dans 999 heures.» – Mise en oeuvre : Erwin Chamard, Sonia Millot, Vincent Nadal, Hervé Rigaud Avec : Sonia Millot, Vincent Nadal, Hervé Rigaud Mise en scène : Sonia Millot sur une idée [...]

Laissez un commentaire