Didier Bezace

Didier Bezace

Metteur en scène, comédien et auteur

Co-fondateur en 1970 du Théâtre de l’Aquarium à la Cartoucherie, il a participé à tous les spectacles du Théâtre de l’Aquarium depuis sa création et jusqu’en 1997 en tant qu’auteur, comédien ou metteur en scène. Il est directeur du Théâtre de la Commune, Centre Dramatique National d’Aubervilliers depuis le 1er juillet 1997 et continue d’être acteur au cinéma et au théâtre.
Ses réalisations les plus marquantes en tant qu’adaptateur et metteur en scène au théâtre sont Le Piège d’après Emmanuel Bove (1990) ; Les Heures blanches d’après La Maladie humaine de Ferdinando Camon qu’il met en scène et joue au Théâtre de l’Aquarium avant d’en faire avec Claude Miller un film pour Arte en 1991 ; La Noce chez les petits bourgeois, suivie de Grand’ peur et misère du IIIème Reich de Bertolt Brecht (pour lesquelles il a reçu le prix de la critique en tant que metteur en scène) ; Pereira prétend d’après Antonio Tabucchi créé au Festival d’Avignon en 1996.
Il a reçu un Molière en 1996 pour son adaptation et sa mise en scène de La Femme changée en renard d’après le récit de David Garnett. En 2001, il a ouvert le Festival d’Avignon dans la Cour d’Honneur avec L’Ecole des Femmes de Molière qu’il a mis en scène avec Pierre Arditi dans le rôle d’Arnolphe.
Au Théâtre de la Commune, il a notamment créé en 2004/2005 Avis aux intéressés de Daniel Keene qui a reçu le prix de la critique pour la scénographie et une nomination aux Molières 2005 pour le second rôle.
En mai 2005, il a reçu le Molière de la meilleure adaptation et de la meilleure mise en scène pour la création de La Version de Browning de Terence Rattigan.
Ses dernières réalisations sont La Maman bohême de Dario Fo qu’il a mis en scène avec Ariane Ascaride ; May d’après le scénario d’Hanif Kureishi, The Mother. En octobre 2007, il a mis en scène et joué Conservations avec ma mère d’après le scénario de Santiago Carlos Oves.
Sous la direction d’autres metteurs en scène, il a interprété de nombreux textes contemporains et classiques notamment Les Fausses confidences de Marivaux dans lesquelles il interprétait aux côtés de Nathalie Baye le rôle de Dubois.
Au cinéma : Il a travaillé avec Claude Miller, La Petite voleuse ; Jean-Louis Benoit, Dédé ; Marion Hansel, Sur la terre comme au ciel ; Bertrand Tavernier, L 627 et Ça commence aujourd’hui ; Serge Leroy, Taxi de nuit ; Pascale Ferran, Petits arrangements avec les morts ; Claude Zidi, Profil bas ; André Téchiné, Les Voleurs ; Bigas Luna, La Femme de chambre du Titanic ; Pascal Thomas, La Dilettante ; Marcel Bluwal, Le plus beau pays du monde ; Serge Meynard, Voyous, voyelles ; Jeanne Labrune, Ça ira mieux demain et C’est le bouquet ; Rodolphe Marconi, Ceci est mon corps ; Anne Théron, Ce qu’ils imaginent ; Daniel Colas, Nuit noire ; Valérie Guignabodet, Mariages ! ; Jeanne Labrune, Cause toujours; Rémi Bezançon, Ma vie en l’air.
À la télévision : Il a tourné avec Denys Granier-Deferre, La Maison vide ; Claude Miller, Les Heures blanches (d’après la pièce créée au Théâtre de l’Aquarium) ; Yves Lafaille, Un Colis d’oseille ; Philippe Venot, Mort à l’étage ; Jacques Rouffio, V’là le cinéma ; Gilles Béhat, L’Insolation ; Philippe Bensoussan, L’Enfer vert ; Alain Wermus, Tous les hommes sont des menteurs ; Caroline Huppert, L’Inventaire ; Daniel Jeannot, Quand j’étais petit ; Lluis Josep Comeron, La Face cachée de la lune ; Didier Le Pêcheur, Sombre manipulation ; Patrick Volson, Objectif bac ; Dominique Tabuteau, Double(s) Jeu(x) ; Caroline Huppert, La Liberté de Marie ; Alain Tasma, À cran ; Jean-Pierre Prévost, La Crim (épisode Jeu d’enfant) ; Stéphane Kappes, Alice Nevers : Le juge est une femme ; Jean-Daniel Verhaeghe, Les Thibault ; Jean-Daniel Verhaeghe, Sissi, l’Impératrice rebelle ; Daniel Janneau, Pierre et Jean ; Williams Crépin, Mon fils d’ailleurs ; Bertrand Arthuys, Riquet ; Christiane Le Herissey, Granny Boom ; Jacques Otmezguine, La Promeneuse d’oiseaux ; François Luciani, Les Camarades ; Marcel Bluwal, A Droite toute.


Laissez un commentaire