La Bohème

La Bohème
CREATION A L’OPERA NATIONAL DE BORDEAUX LE 28 SEPTEMBRE 2007
REPRISE A L’OPERA NATIONAL DE BORDEAUX DU 26 SEPTEMBRE AU 7 OCTOBRE 2014
Distribution reprise 2014
Musique Giacomo Puccini
Direction musicale Paul Daniel
Mise en scène Laurent Laffargue
Avec RODOLFO Sébastien Guèze, Dimitri Pittas – SCHAUNARD Riccardo Novaro – BENOÎT David Ortega – ALCINDORO Jean-Philippe Marlière – MIMI Nathalie Manfrino, Elaine Alvarez – MARCELLO David Bizic, Thomas Dolié – COLLINE Nahuel di Pierro, Vincent Pavesi– ALCINDORO Antoine Normand – MUSETTA Georgia Jarman, Mélody Louledjian – PARPIGNOL Alexis Defranchi, Bruno Moga – UN SERGENT Bernard Mansencal – LE DOUANIER Jean-Marc Bonicel – UN MARCHAND José-Luis Victoria
Décors Philippe Casaban et Eric Charbeau
Costumes Hervé Poeydomenge
Lumières Patrice Trottier
Opéra en 4 tableaux. Livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica d’après Henry Murger (Scènes de la vie de bohème – 1849)
Orchestre National Bordeaux Aquitaine – Chœur de l’Opéra National de Bordeaux
Le chœur d’enfant de La Bohème sera interprété par la Jeune Académie Vocale d’Aquitaine, Direction : Marie Chavanel
Distribution création
Musique Giacomo Puccini
Direction musicale Marco Balderi
Mise en scène Laurent Laffargue
Avec RODOLFO Jesús Garcia ou Leonardo Capalbo – SCHAUNARD David Grousset – BENOÎT/ALCINDORO Antoine Normand – MIMI Nathalie Manfrino ou Virginia Tola – MARCELLO Paulo Szot – COLLINE Nicolas Cavallier ou Jérôme Varnier – ALCINDORO Antoine Normand – MUSETTA Anne-Catherine Gillet ou Maïra Kerey – PARPIGNOL Bruno Moga ou Alexis Defranchi – UN SERGENT Bernard Mansencal – LE DOUANIER Jean-Marc Bonicel – UN MARCHAND José-Luis Victoria
Décors Philippe Casaban et Eric Charbeau
Costumes Hervé Poeydomenge
Lumières Patrice Trottier
Opéra en 4 tableaux. Livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica d’après Henry Murger (Scènes de la vie de bohème – 1849)
Orchestre National Bordeaux Aquitaine – Chœur de l’Opéra National de Bordeaux
Production Opéra national de Bordeaux
Dans une mansarde parisienne.
Rodolfo, Marcello, Schaunard et Colline, quatre artistes de la « bohème », partagent une mansarde insalubre. Rodolfo est poète tandis que Marcello, artiste peintre, entretient une liaison avec la belle et riche Musetta. Ils doivent payer le loyer mais ils n’ont plus un sou.Marcello est en train de peindre tandis que Rodolfo regarde par la fenêtre. Afin de se réchauffer, ils brûlent le drame de Rodolfo, encore à l’état de manuscrit. Colline, le philosophe, entre, en colère. Il n’a pas réussi à mettre en gage ses livres. Schaunard, le musicien arrive dans la pièce avec nourriture, cigares, argent, fruits d’un travail avec un excentrique gentleman anglais. En train de se jeter sur la nourriture, les autres l’écoutent difficilement raconter son histoire. Schaunard les interrompt. Il repousse le repas en déclarant qu’ils vont plutôt aller fêter leur bonne fortune en dînant au Café Momus.
Alors qu’ils boivent, le propriétaire, Benoît, fait son apparition avec l’intention de collecter le loyer. Ils le saoulent. Benoît en vient à raconter ses amours et à révéler l’existence d’une maîtresse, alors qu’il est marié. Feignant une grande indignation, les locataires le mettent dehors.


Laissez un commentaire